Chantal et François LE PAPE – Le Boulay –

27580 CHAISE DIEU DU THEIL

Où Acheter son chiot ?

achat.chiot

Pour être certain d’avoir un chien qui est conforme à la race, il faut toujours acheter un chien inscrit au Livre des Origines Français (LOF). Vous serez certain qu’il est de race pure, né en France, et les parents bien dans le standard puisqu’ils ont été confirmés.

Il faut savoir qu’il y a un trafic très important de chiots en provenance des pays de l’Est. Les conditions dans lesquels sont élevés les chiots sont des plus déplorables, les naisseurs n’ont déjà que le strict minimum pour vivre comment voulez-vous qu’ils donnent une nourriture de bonne qualité, que les chiots soient sevrés et vermifugés correctement.

Les chiots quittent « l’élevage » beaucoup trop tôt, bien souvent avant 6 semaines. Ils sont ramassés par des revendeurs, ils sont mélangés avec d’autres qui peuvent être malades. La nouvelle plateforme du trafic est maintenant l’Espagne, les chiots traversent donc toute l’Europe, puis d’Espagne sont dispatchés sur toute la France ! Une grande partie d’entre eux meure en route, les morts sont triés à l’arrivée, et un bon nombre décèderont soit dans l’animalerie soit chez leur nouveau propriétaire. Leur prix d’achat étant des plus faibles, peu importe s’il n’en reste qu’un tiers à l’arrivée !

Où acquérir un chiot ?

A éviter :

Les foires aux chiens. Il y a parfois quelques éleveurs sérieux mais bien souvent les chiots sont tous importés.

Les animaleries ou jardineries. Certaines enseignes ne vendent que des chiots inscrits au LOF mais ce ne seront toujours que des chiots de second choix même LOF, car le magasin doit faire un bénéfice. Ce sont des chiots que vous auriez payés moitié prix directement chez l’éleveur. Toutefois la grosse majorité des chiots proposés viennent de l’importation des pays de l’Est.

Certains éleveurs se déplacent dans des animaleries et proposent des chiots LOF, mais vous ne pouvez juger dans quelles conditions ceux-ci sont élevés, ni voir les parents.

Les petites annonces dans les journaux locaux où l’on vous propose toutes la races, si vous vous rendez sur place, tout est fait pour vous faire croire qu’il s’agit d’un élevage, en réalité, tous les chiens sont importés.

L’éleveur professionnel multi races. Certes les chiots sont inscrits au LOF, mais le producteur n’est nullement spécialisé dans la race, il fait naître des Westies (ou des Cairn ou des Scottish) parce que la race se commercialise bien, il y a quelques années il en ignorait tout, jusqu’au nom, et quand la demande se raréfiera il produira autre chose.

Tout ou rien :

Le particulier. C’est la loterie : soit le propriétaire de la femelle s’est renseigné, a fait un mariage en recherchant un étalon qui correspondait bien à la chienne, soit il a utilisé le chien du voisin et là il n’y a aucune sélection, c’est tout ou rien tant pour le physique que pour le caractère ou la santé.
Vous me direz oui mais les chiots sont élevés en famille ! Maintenant que les femmes ne s’arrêtent plus de travailler pour élever leurs enfants, croyez-vous qu’elles prendront un congé maternité pour s’occuper de la portée ? Les chiots sont seuls toute la journée, bien souvent enfermés dans la cuisine ou la salle de bains !

Recommandé :

L’élevage familial (nouvelle appellation de l’élevage amateur) : L’éleveur produit plus de deux portées par an, il est donc détenteur d’un certificat de capacité. Il élève cette race plus par passion que par intérêt, surtout s’il présente ses chiens en exposition canine. Sa production est limitée. Il fait de la sélection et essaye d’obtenir des chiens le plus près possible du standard.
Cela semble parfait, oui, mais … ce n’est pas son métier, donc comme chez le particulier, les chiots sont seuls une partie de la journée !

L’élevage professionnel spécialisé. Cet éleveur sélectionne ses reproducteurs depuis de nombreuses années, il connaît toutes les lignées. Il vit 24h sur 24, 7 jours sur 7 avec ses chiens. Il ne part que rarement en vacances. Sa passion est devenu son métier.
Il saura vous conseiller et vous donner beaucoup de renseignements auxquels vous n’auriez pas pensé.
Son engagement vis à vis de ces chiots ne s’arrêtera pas à la porte de l’élevage, vous pourrez toujours compter sur lui pour assurer le « service après-vente », qui sait vous deviendrez peut être des amis !